mardi, 28 janvier 2014

La place G. Leman dit adieu aux bulles à verre...

Après plus de 3 années de demande incessante aux services de propreté, de l'urbanisme, de l'environnement et de l'aménagement de l'espace public, la place  G. Leman  va enfin avoir un site à verre enterré.

La Ville et le service compétent seront remerciés à plus d'un titre:

par les automobilistes qui sortent de la rue du Vieux Mayeur. Ils profiteront d'une vue dégagée, sur la place G.Leman. Mais aussi, et surtout, ceux qui se dirigent vers la rue de Fragnée ou A. Buisseret ils auront un temps de réflexion un peu plus long pour anticipé la priorité de droite;

par les piétons, qui auront un espace plus important sur le trottoir de l'îlot;

par les riverains direct, qui ne subiront plus les bruits intempestif provoqué par la chute des bouteilles de verres dans des bulles, à des heures impossibles. A cet effet il est bon de leur rappeler que les dépôts ne peuvent se faire qu'entre 7 et 22 heures

A toute fin utile il est bon de savoir que la Ville de Liège recommande sur son site quelques règles à respecter en matière de tri et précise ce qui suit à propos des inciviques:

  • Dépôts clandestins

    Certains citoyens abandonnent les déchets à côté du site à verre : des sacs, des cartons, voire même des matelas ou des gravats.

    D’autres ne se donnent même plus la peine de déposer leur verre dans les "bouches" mais l’abandonnent au pied de celles-ci. Ce type d’acte est qualifié de "dépôt clandestin".

    Outre son caractère incivique engendrant un enlaidissement de l’environnement, ce type d’action est également dangereux. En effet, le verre déposé autour du site est souvent cassé et les débris peuvent occasionner des blessures. En outre, la présence de déchets à proximité des "bouches" ou bulles peut attirer des insectes (guêpes) ou des animaux nuisibles (rats).

    Le dépôt clandestin est punissable par la réglementation et peut donc être sanctionné par une amende administrative.       

          La "bouche" ou la bulle à verre est pleine ?

  • Alors, veuillez ne pas laisser vos bouteilles et bocaux sur le site! Déposez-les dans une autre "bouche" ou bulle à verre du quartier, au recyparc ou reprenez-les chez vous pour venir les déposer une prochaine fois. Si la "bouche" ou la bulle à verre est remplie ou fait l’objet de dépôts clandestins, vous pouvez le signaler à votre intercommunale.                                         phone[1].gif +32 (0)4 240 74 74.

  • Techniquement comment fonctionnent-elles ?

    Les seuls éléments visibles seront deux tuyaux noirs en plastique. L'un destiné à la récolte du verre blanc et l'autre du verre de couleur suivant les mentions inscrites sur ces tubes. 

    Sous terre, ce sont deux cuves en acier galvanisé 3 m3.

     

jeudi, 23 janvier 2014

Sécuriser le carré...

Les conseillers communaux MR Christine Defraigne, Gilles Foret, Michel Peters et Sébastien Bovy ont énuméré une dizaine de propositions pour l’avenir du Carré :

– Définir un périmètre de l’hyper centre urbain qui comprendrait le croissant allant de la place du Marché aux Chiroux et dans lequel des actions de prévention et sécurisation pourraient être menées. À l’intérieur de ce périmètre, les rues du Carré seraient interdites à toute personne en possession de bouteilles d’alcool et de bouteilles de verre;
– Remplacer les actuelles caméras de surveillance par un réseau de caméras "interactives";
– Créer une "safe place" avec l’instauration d’un poste de police avancé dans ou à proximité du Carré;
– Renforcer la présence de policiers en civil et interdire à certains délinquants d’accéder au Carré, (à l’instar de ce qui se pratique dans les stades de football);
– Envisager la mise en place des interdictions spécifiques pour les night shops et DVD shops, avec l’interdiction de vente d’alcool ou fermeture pure et simple durant certaines tranches horaires;
– Instaurer une taxe sur le principe du pollueur/payeur à destination des commerces qui vendent des bouteilles d’alcool, lesquelles se retrouvent en rue;
– Interdire d’accès certaines personnes s’étant rendues coupables de trouble à l’ordre public, via la mise en place de SAC (sanctions administratives communales);
– Soutien financier de la Ville aux établissements qui adhèrent a un label "Quality Nights";
– Soutien commercial avec des aides à l’embellissement des façades, l’organisation d’activités, de promotions;
– Amélioration de la propreté du Carré avec une prise en charge spécifique et la remise en état des pavés et de leur rejointoyage.

mercredi, 15 janvier 2014

Je ne puis que faire le même constat que vous !!!

Le Président du comité de quartier de Fragnée avait fait état, auprès des autorités concernées, de la pauvreté des indications et de l'absence de clarté des détournements suite à la fermeture de l'avenue Blonden.
Etaient particulièrement visés, en venant de la ville, l'accès à la rue Raikem et au bout de celle-ci l'absence d'indications claires sur les deux directions possibles et, en venant de Fragnée, la mauvaise visibilité de la voie d'accès au quai de Rome. Monsieur Debraz à avait également suggéré un passage protégé pour les piétons sur la traversée automobile entre le boulevard Frère-Orban et l'avenue Blonden.
 
La police de la signalisation lui répondit ceci :
 
<< Je ne puis que faire le même constat que vous.  La signalisation légale est en place, reste une bonne indication directionnelle que la société Men At Work S.A. n'était pas en mesure de me fournir. Ce sera fait sous peu. Je vous tiens informé.>>
 
Il convient naturellement de tenir compte du fait que la signalisation est à charge de l'entrepreneur et qu'elle est supervisée par un inspecteur de la police de la signalisation.
 
La prochaine réunion de chantier aura lieu le lundi 20 janvier. Dès lors vous avez encore quelques jours pour faire part de vos éventuelles remarques auprès de Monsieur Debraz qui les répercutera au SPW Routes. 
 
Plus d'info sur le blog du Comité de Quartier de Fragnée-Blonden.