vendredi, 27 décembre 2013

Préparez la monnaie...

                                                                                Ce qui va augmenter en 2014

Titres-services. Dès le 1er janvier, leur coût passera de 8,50 à 9 € pour les 400 premiers achetés, puis à 10 € pour les suivants. Ceux  achetés cette année resteront valables jusqu’au 30 avril 2014.

Les règles de la TVA vont aussi subir des modifications, dès janvier, sur les honoraires des avocats et pour une série d’assurances en protection juridique.

Exclusivement en Wallonie, les droits d'enregistrement vont être modifiés pour les logements modestes. Notamment sur le revenu cadastral inférieur à 745 €, soit 55 % des habitations actuelles. Dans les zones à forte pression immobilière, le taux réduit de 6%, sera limité à une tranche de 160.000 €. Ailleurs, ce taux dérogatoire aux 12,5% habituels ne s’appliquera plus que jusqu’à 151.000 €. Le prix moyen d’une habitation modeste augmentera de la sorte de 2.600 à 2.665 €, selon la zone du bien concerné.

Toujours en Wallonie, les abonnements du TEC augmenteront de 10, 12 ou 15 € en fonction des zones.

A la SNCB des augmentations sont en vue à raison de 1,44 % en moyenne, mais avec des disparités. Le billet ordinaire augmentera par exemple de 2,48 % et l’abonnement de 1,20 %, contre 1 € pour le Go Pass (51 €)

Le bonus pension pour ceux qui travailleront jusqu’à 65 ans sera revu, avec une perte moyenne de 78 € mensuels sur la pension légale.

Les accises sur le tabac augmenteront également. Ce sera de 8% dés 2014. En pratique, les fabricants décideront s’ils répercuteront entièrement ou non sur les consommateurs les 10 cents que cela représente sur un paquet de cigarettes classique.

Mais aussi la réforme de l’État, qui prévoit le transfert de certaine matières, dès juillet, aux Régions et Communautés: allocations familiales, titres-services, remise au travail des chômeurs… Autant de domaines où, là aussi, des modifications concrètes sont à attendre, même si elles ne sont pas encore annoncées.

Source sudpresse article CHRISTIAN CARPENTIER

jeudi, 26 décembre 2013

Qu'ék-qu'c'est s'tafaire donc ?

De jour comme de nuit la signalisation de la présence d'un rond point est vitale.... Et s'il est de fait utile autant le rendre agréable. Le premier se situe à l'intersection de la rue des Guillemins et de la rue du plan incliné. Le second, se dessine, entre la gare et la tour des finances. C'est alors que le Bureau Dethier et associés chargèrent son conseiller artistique, Jean GLIBERT, de réaliser ce qu'il fait le mieux... Par des actes semblant très simples, mais qui sont longuement mûris, il inscrit des formes et des couleurs abstraites dans des contextes architecturaux. Il prélève sa matière première du réel, comme le font les architectes qui choisissent parmi les matériaux du Bâtiment pour composer leurs œuvres. Il nourrit son vocabulaire et son imagination en cherchant, chinant, accumulant, les matériaux, outils, papiers, pigments, nuanciers de toutes sortes et innombrables, les considérants comme autant de surprises visuelles aux contingences infinies. Ses œuvres sont visibles, entre autres, à l' hôpital Saint Vincent, à l'hôtel Desoer de Solières, le hall de la place Saint Lambert, au Collège St Benoît-St Servais, à SPI+, Dans le manège de la Caserne Fonck, aux anciens Couvent des Ursulines,...

samedi, 21 décembre 2013

Facilitez la vie des personnes qui se déplacent avec difficultés.

Les cartes de stationnement pour personnes handicapées donnent droit, en Belgique, au stationnement illimité, et pour la plupart des communes, de la gratuité du stationnement.

Depuis 2001 ne coexistent plus que deux cartes de stationnement pour handicapés :

  • les cartes bleues émises depuis 1991, restant valables jusqu’à leur date d’expiration
  • les nouvelles cartes bleu clair européennes émises depuis l’année 2000, valables 10 ans max., qui seront à moyen terme les seules autorisées.

Les anciennes cartes jaunes, délivrées avant 1991 (de l’ancien Fonds national), ne sont plus valables.

Conditions

Peuvent prétendre à la carte les personnes :
- ayant une invalidité permanente à min. 80 % ;
- ayant une invalidité permanente des membres inférieurs à 50% ;
- handicapées avec une perte d’autonomie de min. 12 points ;
- paralysées ou amputées des membres supérieurs ;
- ayant min. 50% d’invalidité de guerre ;
- (à partir du 1er mars 2003 : ayant au moins 2 points pour le critère "possibilité de se déplacer" sur l’échelle d’autonomie : personnes ayant de grosses difficultés pour se déplacer)

Droit

En Belgique, la carte autorise :
- le stationnement sans limitation de durée dans les zones bleues ;
- le stationnement sur les emplacements pour handicapés ;
- le stationnement gratuit (sur les places avec parcmètre) dans la plupart des communes.

Sur le territoire d’un autre Etat, la carte donne uniquement droit aux facilités de stationnement accordées par cet Etat.