jeudi, 29 novembre 2012

La Saint-Nicolas pour tous...

images.jpgLa grande opération de solidarité est devenue une tradition. Du 1 au 6 décembre l'équipe de Nostalgie se mobilise en vous invitant à apporter vos(vieux)jouets au profit des enfants défavorisés. Un camion se déplace dans toute la Wallonie et à Bruxelles pour récolter les jouets apportés. En premier lieu, parlez de ce projet à vos collègues, vos amis, votre famille et à aussi à vos enfants. Qu'ils sachent que Saint-Nicolas ne gâte pas forcément tous les enfants... . Ensuite, rendez-vous ce lundi 3 décembre à Belle-île. Un camion-studio au couleur de Nostalgie y sera présent de 6 à 19 heures. Toutes les émissions auront lieu en direct... . Les jouets seront pesés en fin de journée avant d'être offerts aux responsables des différentes associations de la région. Une équipe de l'ASBL<< Arc en Ciel >> se chargera de trier les jouets pour les distribuer équitablement aux différentes associations avec lesquelles elle travaille. Rapportez aussi vos piles: 5 piles récoltées, dans le chapiteau de Nostalgie, auront la valeur d'un jouet offert par Bebat. En 2010 la récolte fut de 3000 kg de jouets, l'année dernière 6000 kg ! Et pour 2012 vous vous pouvez faire mieux !!! 

mardi, 20 novembre 2012

Il faudra subir le pire ... pour avoir le meilleur des accès à la ville.

Le site du C.Q.F.B. communique le calendrier et les différentes phases des travaux du futur boulevard urbain qui s'étendra de la trémie de Fragnée au rond point de l'évêché via le Bd Frère Orban.

A savoir que les travaux se dérouleront en plusieurs phases et dureront 24 mois au total pour être terminés fin 2014. 

 

Phase 1. (1 an). (Orban et Blonden)

Démolition par phases de la trémie;Construction (prolongation) du tunnel de la rue des Vingt-Deux au quai de Rome;Réalisation de la moitié (longitudinalement) du Bd Frère Orban du pont Albert 1er à la rue de Fragnée côté façades.                                

Phase 1A (7 mois)

Démolition de la trémie;Réalisation de la moitié du Bd Frère Orban du pont Albert 1er à l'évêché côté façades.

Phase 1B (5 mois)

Réalisation du Bd Frère Orban côté Meuse.

Phase 2 (1 an)

Construction de la 2ème partie du tunnel (pour mémoire la trémie actuelle sera prolongée jusqu'au début du quai de Rome et ne fonctionnera plus que dans le sens Avroy/Quai de Rome, le sens vers la ville s'effectuant en surface. Quant à la trémie de l'évêché elle sera comblée);Réalisation du Bd côté Meuse;Réalisation par phase des dessertes locales du Bd Frère Orban à l'avenue Blonden;Réalisation du parc en bord de Meuse.(Pour mémoire le parking de l'héliport est drastiquement réduit mais toutes les nouvelles voies bénéficient de chaque côté et dans chaque sens de parkings longitudinaux).

Phase 1A (6 mois) (Quai de Rome).

Réalisation d'un demi quai côté façades en 4 phases.

Phase 1B (6 mois)

Réalisation d'un demi quai côté Meuse;Dans ces travaux sont compris ceux donnant accès aux bords de Meuse en ce compris les cheminements piétons et cyclistes (de revêtements différents et séparés là ou la largeur le permet). Ces cheminements auront une connexion avec les différents carrefours prévus le long du quai. Ces carrefours en plateau et pourvus de feux ne permettront pas l'accès ou la sortie des rues des Rivageois et de Harlez lors de leur réalisation. Durant la durée de ces travaux ces rues seront en cul-de-sac et des emplacements de parking y seront momentanément supprimés côté quai afin de permettre aux véhicules d'effectuer un demi-tour.

A noter que les travaux du quai de Rome seront effectués en même temps que la phase 1 des travaux c-à-d qu'ils débuteront cette année encore et que cette réalisation sera terminée en 12 mois.

Durant les travaux il restera, sur le quai, une bande de circulation locale et une bande de stationnement. Dès la fin novembre, le tunnel Avroy/Blonden sera en travaux mais des voiries provisoires permettront de pallier cet inconvénient.Tant au Bd Frère Orban qu'au quai de Rome et qu'avenue Blonden, l'ensemble des places de stationnement sera maintenu autant que possible sauf lors des travaux d'impétrants. Avenue Blonden, entre les n° 34 à 82 certaines places devront être neutralisées lors de la construction d'un nouveau tronçon d'égouts ainsi que durant la mise à double sens de ce tronçon pendant un certain temps.

Grande première à Liège, l'entreprise Galère sera chargée non seulement des travaux routiers mais sera également responsable des travaux annexes qui incombent généralement aux impétrants ce qui est un gage de bonne coordination des travaux.

Les proches riverains de ces travaux recevront une information du SPW Routes mais, plus généralement, on pourra consulter le site d'information du chantier qui sera mis en ligne et mis à jour régulièrement à l'adresse http://federliege.blogspot.be

 

Pour assister à la première réunion, poser vos questions ou émettre vos remarques rendez-vous sur le site du Comité de Quartier Fragnée-Blonden.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

samedi, 10 novembre 2012

Le coût réel de l'électricité....

 

Pourquoi la "privatisation" du secteur énergétique, qui était censée faire baisser les prix par le jeu de la concurrence, a-t-elle eu l'effet inverse, et pas qu'un peu (30% d'augmentation, en moyenne) ?

Il suffit d'analyser sa facture pour voir que le prix de l'énergie n'explique pas tout, loin de là.

Le Kwh est à 0,1649 Euros et il est intéressant  de voir comment est distribué ce prix, entre la production de l'énergie, son transport et la distribution, sans oublier la taxe pour financer les éoliennes :

Production

0,076847

46,59%

Transport

0,007034

4,26%

Contribution énergie verte

0,0128897

7,81%

Distribution

0,068176

41,33%

Total

0,1649467

100,00%


Premier point, le prix de la PRODUCTION de l'énergie n'atteint même pas la moitié du prix de vente final.

Ensuite, le TRANSPORT, c'est à dire la gestion et l'entretien du réseau électrique, représente moins de 5%.

Nous en avons terminé avec l'indispensable, qui inclut déjà les plantureux bénéfices des producteurs et des gestionnaires du réseau.
Et on est à 50% de ce que vous payez.

 

 

Vient ensuite la contribution énergie verte, qui sert à enrichir les promoteurs de l'éolien et du photovoltaïque, qui parait-il ne pourraient pas être rentables sans cela, alors qu'ils utilisent l'énergie gratuite du vent et du soleil : 7,81 %, près du DOUBLE du prix du transport. Autrement dit, les quelques éoliennes qu'on voit ça et là dans nos campagnes coûtent près du double de l'ensemble du réseau de distribution. Belle performance, en vérité !

Last but not least : la distribution, c'est-à-dire les anciennes intercommunales en partie privatisées, qui relèvent les compteurs et nous envoient les factures :41,33 % !

Vous avez bien lu : presque autant que la production !!!

C'est comme pour les carburants : on paie surtout des taxes, et des taxes sur les taxes, puisque tout ça – y compris la "contribution", qui est aussi une taxe, et autres "cotisations" – est frappé en plus de 21% de TVA, c'est à dire le maximum permis par l'UE.

Comme si l'électricité était un luxe !

Reste tout de même une question lancinante : comment est-il possible que relever les compteurs et établir les factures puisse coûter pratiquement aussi cher que produire l'électricité ?