mercredi, 20 juin 2012

Les dangers du tracé du tram

Le comité de quartier Avroy/St- Jacques a analysé le futur tracé du tram entre la place G. Leman et la place St- Lambert et il y a découvert de gros problèmes pour les automobilistes. <<Il faut éviter que les entreprises et les clients n'aient plus envie de s'y rendre !>>.        C'est avec ce titre et intro que Luc Gochel, journaliste Sudpresse, retranscrit les propos recueilli auprès de Marcel Stiennon, président du dit comité. Celui-ci n'est pas opposé au tram mais << Le tram ne doit pas être le voile de fumée qui veut bannir la voiture de la ville et la transformer en cité-dortoir pour retraités !.>> Et il pointe une série de problèmes sur le tracé dans différents quartiers: que le double sens de circulation dans la rue de Fragnée empêcherait le transit, venant de Sclessin, vers le centre ville.liège, fragnée, tram             

Que le quartier de Fragnée, coincé entre le chemin de fer, la Meuse et l'esplanade ressemblera à Berlin-Est et que le "Petit Paradis" en sera le "check-point Charlie".

Il a relevé que la SRWT à décidé que, vu qu'elles ne sont pas concernées par le tram, les trémies Blonden et Paradis ne feraient plus qu'un. En sachant qu'il n'y a plus qu'un tourne-à- droite vers la rue des Guillemins le comité pose la question de savoir comment le trafic, en provenance du bd d'Avroy, va-t-liège, fragnée, tramil faire pour sortir de la ville ? Mais il constate aussi que si le tracé se fait tel quel ce sera la fin du transit entre le Jardin Botanique vers le bd Piercot et entre ce dernier et la rue des Augustins...           

En parrallèle à cet espace les forains, même pas consultés, risquent d'y perdre une cinquantaine de métiers. L'endroit étant propice aux grosses attractions cela mettrait en péril l'attractivité de la foire. Il semble plus que nécessaire de proposer que le passage du tram se fasse par l'avenue Rogier. La SRWT, et ses ingénieurs, n'ont forcément pas pensé à tout... mais elle reconnaît être consciente du problème. 

Et si en aval, sur les quais, le tram passait en bordure de la Meuse ? Cela soutiendrait un autre projet: celui d'en faire un '' boulevard urbain ''.

Des synergies en perspectives ? En période d'austérité la priorité première ne devrait-elle pas mettre en avant le coût d'un tel projet. " Tous ensemble, tous ensemble..."

Les commentaires sont fermés.